Home

A l’Université, j’ai suivi un cours de statistiques. Niveau initiation-pour-étudiants-de-première-en-communication, ce qui explique l’aspect non flagrant de la chose. Conscient de l’intérêt immodéré de son auditoire pour les probabilités, le professeur construisait ses leçons autour d’exercices aussi périlleux que des calculs de moyennes. Nous avions également droit à de petits tests très amusants (très).

Ainsi, un jour, il nous a distribué un horoscope datant de la semaine précédente. Les signes astrologiques avaient été remplacés par une numérotation allant de un à douze. Nous devions lire attentivement chaque paragraphe puis, en fonction de la correspondance de ces prévisions avec notre semaine écoulée, désigner celle qui selon nous se rapportait à notre signe.

Evidemment, la suite de l’histoire visait, après analyse et traitement de ces données, à nous faire arriver à la conclusion que les horoscopes de magazine, c’était tout pourri. Et que dans la famille des sciences de la divination, les statistiques c’était quand même autre chose.

Cette démonstration magistrale ne m’empêche pas de consulter, ni même de croire les horoscopes. Simplement, depuis, tant qu’à faire, je choisis mes prédictions. Par exemple, cette semaine, je suis Poisson.

Publicités

2 réflexions sur “Ascendant girouette.

  1. Pingback: Le jour où j’ai cru à l’astrologie. « Les pages de Bettie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s