Home

L’écologie est une question globale, mais c’est aussi une affaire locale et individuelle. L’évidence de cette formule pourrait faire sourire. Sa simplicité me l’a en tout cas rendu ce midi.

En avalant un bol de nouilles, je feuilletais un Madame Figaro. La page neuf donnait la parole à Wangari Maathai, prix nobel de la paix en 2004. J’y ai appris qu’en 2005, elle a lancé au Japon la campagne « Mottainai » fondée notamment sur le concept des trois R: réutiliser, réduire, recycler. Ici aussi, l’idée est simple. Et surtout applicable et déclinable partout, et par tout le monde. Chacun peut, à son niveau, dans son quotidien, avec sa sensibilité, les moyens qu’il a ou pas, choisir de recycler, de réutiliser ou de réduire.

La question de l’écologie est sérieuse. Elle est grave même. Personnellement, il m’arrive régulièrement de culpabiliser (vous y arrivez, vous, à consommer à la fois équilibré, équitable, pas trop cher, bio, local, de saison et diversifié ?) ou de me sentir terriblement impuissante (il peut sembler dérisoire, devant le spectacle d’un JT, d’écraser précautionneusement une bouteille en plastique avant de la trier dans un sac bleu). Pourtant, ces quelques lignes sur papier glacé m’ont rassuré. En me rappelant que, évidemment, nos actions individuelles et nos attentions locales comptent. Tellement.

Publicités

7 réflexions sur “Green day.

  1. C’est malheureusement le grand challenge du « marketing social »: faire comprendre que l’action globale est une somme d’actions individuelles. C’est difficile pour chacun de nous de visualiser, de réaliser que LA bouteille mise dans le sac bleu fait une différence à partir du moment ou 4 millions de foyer font le même geste. On a tous tendance à se dire que si on le le fait pas, ça n’est pas grave parce que les voisins le feront – il faut apprendre à endosser sa responsabilité.

  2. si c’est de l’humour orthographique, excuse mon ignorance, mais est-il voulu que lorsqu’on poste un commentaire, le texte suivant apparaisse:
    « S’il vous plais:Vos commentaires attend d’etre moderer. » – ça ne me paraît pas être le genre de la maison…

  3. C’est un incroyable challenge en effet. Et nous sommes tout à fait d’accord, la notion de responsabilité est fondamentale. Ce qui m’a plu dans l’article mentionné plus haut, c’est qu’il… la dédramatisait… en la re-situant aussi, simplement, dans nos mains à nous.

  4. Concernant l’approximative annonce d’attente de modération, je vais essayer d’en savoir plus (je ne la reçois évidemment pas quand je commente mon blog). Tu as ça avec d’autres blogs wordpress? Parce que justement ce matin, j’ai lu sur leur site un article parsemé de fautes et cela m’a surpris…

    • Non je n’ai rien remarqué ailleurs, mais à priori c’est dans le code du template que tu utilises (je ne sais plus où, j’ai pas utilisé wordpress depuis des années)

      • Merci beaucoup pour ces précisions. Et donc… code template. Hum. Je vais faire ce qu’il (me) convient dans ce genre ce cas: appeler à l’aide! Passe une belle soirée.

  5. oui tu as bien raison…à force de persévérance, il y aura de plus en plus d’actions individuelles c’est sûr, il le faut, en attendant chacune compte !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s