Home

Il faut toujours tout faire avec discipline, écouter les chansons comme boire ou embrasser. Rien ne nous rend plus vivant qu’un peu de lenteur et de précision. J’aime beaucoup cet extrait d’interview du réalisateur Christophe Honoré. Cette phrase me correspond souvent, et heureusement pas toujours.

J’attendais forcément (depuis) un bon moment pour découvrir son film Les chansons d’amour. Il y a quelques jours, j’ai donc passé ma soirée avec Chiara Mastroianni, Ludivine Sagnier, Clotilde Hesme, Alice Butaud et Louis Garrel.

Ce dernier fait partie de ces acteurs qui m’intéressent plus qu’ils ne me séduisent. Je l’ai trouvé assez exceptionnel dans le rôle d’Ismaël, dans ce film qui chamboule autant les combinaisons de la chair que les codes du cinéma.

J’ai aimé ce long-métrage pour son Paris contemporain dont il semble regarder le 10e arrondissement dans les yeux. J’ai aimé cette mise en scène s’affranchissant du réalisme. On pense inévitablement à Demy, influence revendiquée par le réalisateur. On pense à la nouvelle vague, aussi. Mais Honoré fait véritablement sienne ces références. Il confirme ici son désir d’un cinéma libéré, tourné dans l’urgence avec tout ce que cela peut apporter de justesse et de fraîcheur.

Il est pourtant question de deuil. Cette mort là surprend. L’ivresse de la douleur et du manque remplace celle de l’insouciance et de la jeunesse. Un coeur s’arrête. Les autres saignent, s’ouvrent ou se ferment, se brisent ou se réparent, pour finalement rebattre un jour une nouvelle chamade. Une ritournelle intemporelle. A fredonner longtemps…

Publicités

Une réflexion sur “Très Honoré.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s