Home

En juin, par exemple, ma soeur m’a invitée au concert de Charlotte Gainsbourg au Cirque Royal, à Bruxelles.

La manière dont les fans s’approprient l’histoire et la vie de leur idole m’a toujours intriguée. Je trouve tout à la fois cela beau, violent, et triste d’être aimé tellement. Cela me semble terrible d’être l’objet de ces passions à sens unique… Je ne comprenais pas que le prénom et le quotidien d’artistes puissent être évoqués aussi naturellement dans une conversation que ceux de proches. Ce soir là, je pense que j’ai approché cela d’un peu plus près.

Car de Charlotte (que l’on a juste envie d’appeler comme ça, même si c’est terriblement familier), on sait tellement. Les parents, les soeurs, le mari, l’entourage, les collaborations modesques et artistiques, les rôles et les chansons. On a simplement l’impression de la retrouver.

J’écris « on » car il m’a semblé que la salle entière partageait ce regard bienveillant et admiratif qu’on peut avoir lorsqu’une amie, un enfant, un chéri monte sur une scène. (Après, plus j’aime les gens, plus je suis exigeante, mais ça c’est une autre histoire). Cette personne, on la connaît. Mais on la découvre dans une autre lumière, une mise en danger et une mise en joie nouvelle. Ce n’est pas brillant tout le temps, mais c’est vivant. A la fin du concert, c’est un peu comme si le public était… fier de cette effrontée for ever, et d’avoir partagé cela.

Après, ma soeur et moi faisions clairement partie des spectateurs séduits, mais modérés. Nous avons rejoint le centre ville dans la nuit un peu trop fraîche en discutant des titres de films que cette soirée nous donnait envie de revoir. Pour d’autres retrouvailles, sur petit écran.

Publicités

3 réflexions sur “The songs that she sings.

  1. Chouette article Justine! :)
    Par contre, des amis à moi sont sortis beaucoup moins séduits du concert de Charlotte. « Sa voix laissait un peu à désirer », m’ont-ils dit. Mais, comme je leur ai signalé: ce n’est parfois pas le plus important. Tant de chanteurs dégagent de si belles choses avec une voix chevrotante, juste ce qu’il faut… Sa mère, Jane (terriblement familier aussi), n’est pas la plus grande chanteuse. Et pourtant, son dernier album est une pure merveille. A quand Charlotte à Huy? (Même si nous sommes déjà bien gâtés cette année…)

    • Merci Allison, et bienvenue. Ce post évoque plus l’ambiance dans la salle que le concert lui-même… J’ai trouvé les musiciens très bons et les orchestrations assez enthousiasmantes. Mais oui, la voix était par moment incertaine et trop discrète. Et pour le reste, j’entame moi aussi déjà une wishlist 2011-2012…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s