Home

Avoir évoqué les cinq sens dans le post précédent peut paraître hypra bateau. Sauf que par exemple je ne peux pas ne pas vous parler de nourriture. Pour le goût,  y’a eu du turbin sévère!

J’ai voulu notamment goûter mon premier cupake. Dans un endroit conseillé par un (gros) type du coin, le Junior’s (ils y feraient selon le New York Magazine et le gros type du coin les meilleurs cheesecakes de la ville), je l’ai choisi le plus coloré possible, avec plein de granulés en sucre trop jolis. Sauf que leurs cupcakes avaient la taille d’un poing. Et que le nappage était terriblement mauvais, gras et écoeurant. On a fait semblant de rien pour la photo et je n’ai finalement mangé que le cake lui-même.

J’ai par contre pris un des meilleurs petits-déjeuners de ma vie (à 11h30, on mangeait quand on avait faim, à n’importe quelle heure) chez Sarabeth’s, dans l’établissement de l’Amsterdam Avenue. Pas étonnant que l’adresse soit recommandée par plusieurs guides. Ces Salmon Eggs Benedict, avec du saumon fumé irlandais, de la sauce hollandaise et des english muffins étaient tout simplement à tomber. Tiens, soudain, cela m’apparaît vachement international comme plat.

Après un incroyable concert de Calexico dans une incroyable winery (stay tuned… si c’est pas du teasing, ça), j’ai offert un hot-dog aux copains à Time Square. Un stratagème impitoyable pour imposer mon menu idéal pour le dîner. A trois dollars pièce, ils étaient chimiques tels qu’on peut les imaginer. J’en ai acheté un second sur la Cinquième Avenue.

Et puis, il y a eu des sushis, deux soirs, dans le quartier de Saint Marks. Il fallait en commander pour minimum 16 dollars pour bénéficier d’une réduction de 50%… nous ne nous sommes pas fait prier! Oui, « nous », parce contre toute attente mes camarades ont bravé leur réticence pour succomber à l’appel du poisson cru. Chez May’s Place, nous étions au « bar » et avons pu admirer la dextérité des cuisiniers. C’était aussi beau que bon, un vrai spectacle !

Nous avons aussi testé une énooorme portion de pastrami chez Carnegie, un deli très jewish-style tapissé de photos des nombreux people étant passés par là. Woody Allen y a d’ailleurs tourné des scènes de Broadway Dany Rose. Et puis il y a eu les yaourts/muesli/miel/banane du Prêt-à-manger, et bien sûr des bagels ! La variété des combinaisons entre les différents pains et fromages fondus est assez incroyable.

Cela dit, il y quand même certaines choses que nous n’avons pas testées. Comme les deep fried oreos par exemple. Allez savoir pourquoi…

Publicités

3 réflexions sur “A table ! (Part one).

  1. Pour les deep fried oreos, je peux te filer la recette (enfin, c’est la recette pour les Mars mais ça marche pareil avec les oreos).

  2. Qui a été obligée de préparer de Burritos hier soir avec de la Fresh home lemonade car elle avait déjà la nostalgie de son voyage?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s