Home

Il y a des gens qui sont plus rock’n’roll backstage que sur scène…

Prenez un concert de Renan Luce par exemple. Le spectacle est tel qu’on pouvait l’attendre : joli, soigné, poli, enjoué, espiègle un peu. J’ai beaucoup aimé le travail de la scénographie (un « simple » rideau de chaînes sur lequel étaient projetées des illustrations blanches et naïves) et de la lumière. Vous pouvez découvrir quelques photos chez ma copine.

On est loin selon moi d’un artiste majeur de ce qui fut un temps la nouvelle chanson française, mais n’empêche : il y a dans l’écriture de Renan Luce un truc assez réussi. Les mots sont simples mais précis, les images évidentes sans être clichés, le regard posé sur les choses un peu décalé. Il y a quelque jolies idées a apprécier dans ces textes et cette « tournée des miros ».

Après le concert, Renan Luce s’est prêté avec patience au jeu des photos et des dédicaces, emmenant avec lui ses musiciens et Jérôme Van Den Hole qui avait assuré sa première partie. Tout au long de la journée, le chanteur l’a d’ailleurs joué collectif (il est arrivé à l’aube avec le reste de l’équipe), avec un plaisir visible. Et c’est avec autant de naturel qu’il a invité les 20 derniers fans (19 filles et 1 garçon) présents à venir boire un coup avec la troupe dans les loges. Qui trois heures durant ont pris des allures de boîte de nuit.

Une station Ipod a été sortie du tourbus pour le meilleur (Lisztomania de Phoenix) et pour le pire (The ketchup song de Chépaki). On a vite abandonné l’idée de faire respecter l’interdiction de fumer dans le bâtiment. Des demoiselles ont fait goûter du Goldstrike et du Peterman aux fruits des bois aux musiciens, alors que d’autres profitaient à fond du moment… accrochées à leur smartphone et gloussant à la moindre réaction à leurs photos et statuts facebook (ça y est, j’ai l’air d’une vieille conne là?).

J’ai observé tout ça avec un oeil amusé et une excellente vodka. Je crois que j’aime bien quand c’est un peu le bordel… Certaines cocottes ont eu ce soir là le time of their lives. Sauf peut-être celle qui a vomi.

© Jean-Baptiste Mondino

Publicités

4 réflexions sur “On n’est pas à une bêtise près…

  1. Coucou! C’est moi Charline! Je ne savais pas que tu avais un blog! Trop contente de te découvrir ainsi! Moi aussi j’étais au concert et j’ai passé un très bon moment! Un peu lisse mais délicieux!

  2. What??? Renan a invité des fans dans sa loge? Et la presse n’en a rien su… :)))
    Un chouette concert, en effet. (Et un CR merdique le lendemain dans le journal, tu peux le dire!)
    J’ai aussi beaucoup apprécié le jeu de lumière. C’était très poétique pour le coup. En fait, « poétique », c’est le mot auquel je pense quand j’entends Renan Luce. C’est à la fois enfantin et bien torché.
    Et puis, ça nous parle quoi! Surtout la chanson Les Voisines… Enfin, moi, ce ne sont pas les culottes de ma voisine que je mate hein, comprends moi bien. Mais pour l’instant, il y a un ouvrier du bâtiment, vin’ de djeu, tu m’en dirais des nouvelles…

    • Aaaah, les relations fratricides et sanglantes entre les blogs d’information et la presse d’investigation… tu connais ça, non?
      Sinon, moi, c’est plutôt La fille de la bande qui me parle. Enfin, j’aurais bien aimé quoi…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s