Home

Hier soir, j’ai participé à ma première soirée troc de fringues entre filles. Et ce qui devait arriver arriva: l’apéro initialement prévu s’est terminé peu avant les douze coups de minuit !

Au delà du joyeux prétexte vestimentaire, nous avons partagé des chipitos, des bouteilles de vins, des expériences et des points de vue. Si je devais trouver un fil rouge à ces échanges, celui-ci se tisserait entre le respect et l’intimité. Qu’il s’agisse de projets de couples, de contraception, de facebook, des temps de midi au boulot… nous avons réaffirmé des évidences qui n’en sont toujours malheureusement pas : chacun a le droit d’exister dans sa singularité et d’envoyer chier poliment ceux que cela chiffonne. Il est bien sûr précieux et salutaire d’accepter les avis et les controverses. Il est aussi précieux et salutaire de refuser les jugements (ceux des autres et les siens, cela va sans dire dans les deux sens).

C’est peut-être naïf et présomptueux, mais sur le trajet du retour je me suis dit que je suis sans doute plus féministe (ouuuuh le méchant mot qui fait peur) que je ne le pense. Je crois que, qu’on le veuille ou non, lorsqu’on naît femme, on est de facto engagée dans ces questions essentielles liées au genre. Parce qu’on est une femme et qu’on grandira, vivra et mourra (sauf changement de sexe) en tant que telle. Parce que je suis une femme, sans pourtant militer, simplement en aspirant à faire au mieux mon métier d’homme libre, en travaillant à identifier, accepter et assumer sereinement mes besoins et mes désirs, je pose des actes militants quotidiennement. Ils sont parfois grands, parfois tout petits, mais toujours signifiants.

Comme me l’a fait remarquer une des troqueuses, nous ne sommes visiblement pas les seules à avoir réfléchis à tout cela hier soir. Le sujet du jour d’Hélène sur Mon blog de fille n’est finalement pas si différent. Oui, se réinventer coquettement devant son miroir et changer de couleur de vernis à ongles tous les jours peut participer à une démarche progressiste.

Ah, oui, et sinon, les fringues ? En fait, nous étions beaucoup moins que prévu et deux des cinq participantes n’avaient pas des pièces à proposer. Pourtant, je crois que chacune a passé un bon moment (les voisins aussi puisqu’on n’a pas réussi à baisser les stores) et quatre d’entre nous sont reparties avec de jolies choses. Et sincèrement, j’ai pris autant de plaisir à donner qu’à recevoir (je peux penser et écrire ce genre de choses : c’est Noël). Mais bon, ça changera sans doute quand mes nouveaux habits auront plus de gueule une fois repassés ! Reviens Farrah, c’est pour rire: tout était parfait, merci beaucoup !

Publicités

8 réflexions sur “Trucs de filles.

  1. Rhooooo, si j’avais pas été de la partie, je serais jalouse tellement ça avait l’air bien! Et c’était BEAUCOUP trop chouette…
    Mais suis pas certaine que je pourrai remanger des chipitos avant 2012!

    • 2012???avant de remanger des chipitos mais c’est un traitement e choque ma belle, enfin qu’à cela ne tienne, tu tiens une bien belle ligne en ce moment et tes yeux sont pleins d’étoiles!!!
      cette petite soirée le premier jour officiel de l’hiver donne le ton des soirées qui s’annoncent dans les jours qui suivent, cool!!à la chaleur d’une flambée, soirée pyjama, soirée champagne et zakouskis….et pourquoi pas petites fringues jolies et sympa!

      • Merci Emma… Tu es un amour et ça me touche beaucoup ton petit message! Amusez-vous bien à fêter la nouvelle année avec vos petits-enfants et des « home-made » lampions

  2. Bravo pour ton article miss! Oui oui, elle a été comme tu dis, notre soirée..

    Et je tiens à préciser que mon refus de repasser mes vêtements fait partie intégrante de ma démarche féministe.

    Bien à vous,

    Farah et ses chipitos

  3. Oooh ça avait l’air chouette :) Et je partage toutes ces réflexions, d’autant que le sujet a déjà été débattu ailleurs ce matin, comme tu l’as dis :)
    Il n’y a pas très longtemps, je portais une paire de collants un peu particulière (avec un motif, quoi) et certains collègues (mâles) ont commencé à me taquiner sur le sujet. J’ai répondu, à moitié en rigolant, que, décidément, on ne fait pas ce qu’on veut dans cette bôite car tout le monde a toujours un avis à exprimer. Et l’un d’eux m’a répliqué: « si tu le fais c’est quand-même pour qu’on le remarque ».
    Ben non, je porte des trucs qui ME plaisent parce que JE les trouve beaux, ne vous racontez pas que c’est pour attirer votre attention, pfff….
    C’est compliqué, la vie de femme. Fantastique, mais compliqué…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s