Home

Comme de nombreuses petites filles des années 80, j’ai passé des heeeeeeeeuuuuuuuuuures à jouer aux Cat’s Eyes avec ma sister et notre amie d’enfance. Alors nous aussi on avait une double vie: à 13h45, on était serveuses dans un bar façon dînette. Mais le soir, vers 14h30, on se nouait des foulards autour de la taille, on disséminait l’équivalent de deux jeux de cartes dans la maison et on ré-inventait les aventures des soeurs Chamade (même leur nom de famille était palpitant).

Un post vient de me faire rire à ce sujet sur le blog Arsenic et petites culottes que je découvre ce matin. Intitulé Quelle Cat’s Eyes êtes-vous?, cet article est plus redoutable qu’un horoscope et une analyse graphologique réunis! Par exemple, moi, j’étais Cylia…

Vous étiez l’aînée. Cheveux épais, ongles vernis et look à la Monica Bellucci, c’est un peu la mama du groupe. Celle qui conseille, qui épaule ses petites sœurs et qui, sens des responsabilités oblige, n’est jamais partante pour les opérations casse-cou.

Les causes. Vous avez hérité de la tignasse frisée de tata Rachel / Vous étiez l’aînée de vos sœurs, vos cousines, vos copines (en CE2, vous traîniez avec des CP pour pouvoir mieux les maîtriser) / Vous avez toujours aimé faire la « commandante » / Vous avez toujours fait la morale, même à vos parents, même à l’âge de 8 ans / Vous avez toujours été la première de la classe / On a toujours dit de vous « qu’est-ce qu’elle est mature, cette petite ! » et pas seulement parce qu’à 8 ans, vos fringues, c’était du 12 ans.

Les conséquences. En bonne aînée raisonnable et chargée de responsabilités, placée au centre des attentions familiales (« veille sur tes sœurs », « réussis bien à l’école », « appelle ta grand-mère, ta grande-tante, ta vieille cousine », « toi, on sait qu’on peux compter sur toi »), vous avez développé des talents de manager hors pair : vous êtes devenue institutrice, DRH, CPE, surveillante d’internat, mère supérieure… Côté vie sentimentale, en tant qu’héritière principale de la psychose familiale, vous avez certainement vite tracé votre route en bon petit cheval : fiancée à 19, mariée à 24, déjà deux enfants, une maison, un jardin et un chien. Deux possibilités : soit vous avez joué la carte du dirigisme (lors des retrouvailles familiales en vacances au bord de la mer, vous gérez tout, de la location de la villa à l’emploi du temps de votre petite cousine), soit vous abattez celle de la diplomatie et du recul (dans ce cas, vous avez su vous détacher de votre mère, de votre père, d’Œdipe, Freud et compagnie). Et là, vous jouez la présence-absence : tout sourire patient devant les sarcasmes de votre sœur et les râles de votre grand-mère, vous préférez jouer aux pâtés avec votre petite nièce plutôt que de participer au débat calva-politique de la fin du repas.

(La suite de cette analyse percutante imaginée par l’Indécise karmique est à lire ici.)

Certes, tout n’est pas rigoureusement exact me concernant, mais quand même… je ne suis pas loin de penser que ma vie toute entière est inscrite dans l’oeuvre de Tsukasa Hojo (ouais, même les académiques mauves). Allez, confessez tout les copines: de Tam, Cylia ou Alex, laquelle étiez-vous ?


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s