Home

En attendant de retrouver un peu d’énergie, je regarde les belles étendues de Guillaume Seignac et de Michel Richard-Putz. Moi, j’ai l’air vautrée. Elles, elles semblent alanguies. C’est énervant.

Publicités

2 réflexions sur “Les heures indolentes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s