Home

Marilyn peint sa bouche.
Elle pense à John,
Rien qu’à John.
Un sourire, puis un soupir,
Elle fredonne une… chanson.

La radio diffusait ce titre de Vanessa Paradis ce matin dans mon bus. J’ai toujours beaucoup aimé cette chanson. Petite, j’en comprenais mal le sens « historique », bien sûr. Mais je savourais déjà son parfum de féminité absolue, d’amour fou, de mélancolie profonde et tenue au secret.

Le mariage d’une étoile et d’un lion…

Elle reste aujourd’hui une de mes préférées de la chanteuse.

Bref, tout ça pour vous confier, en fait, que j’ai très envie d’aller voir le film Poupoupidou de Gérald Hustache-Mathieu. « Il (Jean-Paul Rouve) est parisien et auteur de polars à succès. Elle (Sophie Quinton) est l’effigie blonde du fromage Belle de Jura, la star de toute la Franche-Comté, persuadée qu’elle était, dans une autre vie, Marilyn Monroe… Quand ils vont se rencontrer à Mouthe, la ville la plus froide de France, lui est en panne totale d’inspiration et elle déjà morte. “Suicide probable aux somnifères” conclut la gendarmerie. David Rousseau n’y croit pas. En enquêtant sur le passé de Candice Lecoeur, il est sûr de tenir l’inspiration pour un nouveau roman… » Ca à l’air pas mal, non?
Publicités

Une réflexion sur “Marylin et John.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s