Home

« On ne s’habille pas pour éblouir les autres femmes ou pour les embêter. On s’habille pour se déshabiller. Une robe n’a de sens qui si un homme a envie de vous l’enlever, je dis bien enlever pas l’arracher en hurlant d’horreur. Un homme ne vous aime pas pour une robe. Seulement, un jour, il vous réclamera aigrement ‘cette robe bleue, tu sais’ (aux orties depuis deux ans), qu’il n’avait pas semblé voir. Les hommes se souviennent des robes, mais leur mémoire est sélective. »

Françoise Sagan – La petite robe noire

Publicités

Une réflexion sur “Les carnets retrouvés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s