Home

Bruxelles, un matin de la fin du mois de juin. Tu te retrouves par hasard dans le H&M de la Porte de Namur (bien sûr que ça arrive). Et il y a des pré-soldes, commencés il y un peu moins de deux heures. Les rayons sont encore rangés et fournis. Tu achètes pour peu cher une robe longue rose poudré et une autre à bustier fleuri (tu te dis que tu risques de ne jamais les porter, à moins d’une occasion… dans six mois, tu les mettras avec une paire de bottines pour aller au cinéma). Tu déniches aussi une chemise blanche, à quinze euros, au lieu de vingt-cinq. Et tu sens que tu viens de trouver une de tes pièces fétiches des prochains mois (qui peuvent chez toi devenir des années). Oui, tu ressens cette futile et réconfortante certitude vestimentaire, celle de la vraie bonne affaire. Cette chemise… tu imagines déjà les moments qui iront avec. Moments où tu te sentiras bien dans tes fringues, dans ta peau, peut-être même jolie un peu. Bref, pendant quelques secondes, tu goûtes à la félicité du shopping (bien sûr que ça existe) et c’est bon.

Huy, une quinzaine de jours plus tard. Même enseigne. Tu fêtes volontairement la fin de ta saison de travail 2010-2011 dans des rayons bordéliques aux milieux d’étiquettes rouges, dont certaines pendouillent aux manches de modèles importables ou de pièces désormais informes. Tes mains défroissent du 34, replient du 46. Tu ramasses un 38 bizarre que tu envisages d’essayer pour le fun (et parce que c’est cinq euros). Et puis, tu la vois. Ta chemise fétiche. Dans ta taille. Soldée… à 7 euros.

Ta bonne affaire passée devient soudain un vêtement que tu as payé deux fois son prix. … Ca va ou quoi ? Tu ne vas pas, sans réagir, laisser ton petit bonheur de viscose et de dentelle se faire piétiner de la sorte ! Non. Ta chemise, tu l’achètes aussi en rose.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s