Home

Hier, j’ai pris un train pour Bruxelles. Et je me suis plongée dans la lecture réjouissante d’un dossier concernant ma prochaine destination de voyage. Quarante cinq minutes plus tard, la silhouette inconnue de la gare que nous nous apprêtions à quitter à attiré mon attention. J’avais oublié de m’arrêter à Namur pour changer de train. Dix sur dix. Une vraie championne.

Je suis donc descendue à l’arrêt suivant : Auvelais. Une de ces désormais nombreuses gares fermées. Le premier train dans l’autre sens partait trois quarts d’heure plus tard. Et c’était un omnibus. Forcément. J’ai appelé en m’excusant les amies qui allaient devoir m’attendre un peu plus que prévu pour dîner et j’ai été saisie d’un fou rire à cause de ma distraction. Je me suis installée dans un irish pub improbable pour terminer mon magazine au chaud. Quand j’ai expliqué au tout jeune contrôleur pourquoi mon rail-pass m’avait fait atterrir là, il a dit gentiment « Je devrais normalement vous faire un billet de voyageuse dévoyée, mais c’est bon, montez jusqu’à Namur ». Devant mon sourire amusé il a répété « Oui, une voyageuse dévoyée, c’est ce que vous êtes ».

Sinon, aujourd’hui se termine l’exposition Coïncidences, consacrée aux photographies de Sarah Moon au Botanique. Elle aura duré deux mois et je n’aurais pas pris le temps d’y aller.

(SummerTime 6 – déjà)

Publicités

8 réflexions sur “Une voyageuse dévoyée.

  1. une aventure qui se termine fort bien…mis à part quelques minutes d’attente supplémentaires…

    la similitude de tes deux images est surprenante et cependant elle saute aux yeux.

  2. La durée du trajet est passée d’1h45 à 3h15 quand même… alors j’ai lu, rêvassé et photographié. Peut-on vraiment parler de temps perdu si j’ajoute que la soirée fut rieuse et gourmande ?

  3. j’aime beaucoup ton summertime, beaucoup d’humour et l’association qui au premier abord est surprenante devient presque évidente après lecture!! excellente aventure!!

  4. Alors ça c’est trop drôle, la même histoire exactement est arrivée à ma maman dans sa jeunesse et elle me l’avait racontée parce que le terme « dévoyée » l’avait beaucoup fait rire. Et donc ton titre m’avait déjà fait sourire avant que je lise! :)

    • Ton commentaire et ton souvenir me donnent à leur tour le sourire : merci !
      « Voyageuse dévoyée »… tout semble possible, surtout le plus improbable, derrière ces termes là…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s