Home

.

Ce soir, j’ai aimé redécouvrir les cinq premières minutes du Mépris de Jean-Luc Godard. Beaucoup. Je devrais sans doute le revoir ce film vu il y a presque quinze ans* pour un cours de cinéma. Ce serait différent, forcément.

Aujourd’hui, j’ai pensé à nouveau que le mépris était un bien triste rapport au monde et aux autres. Je n’aime pas ça, du tout. J’espère le ressentir peu, et jamais avec plaisir, confort ou désinvolture. Ni demain, ni dans quinze ans.

* Je sais les copines, ça fait mal.

Publicités

2 réflexions sur “Qu’est-ce que tu préfères ?

  1. Le mépris me semble un sentiment assez noble et utile. Par exemple le Mépris de Bardot pour Piccoli peut se comprendre, se justifier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s