Home

Je sais que ce type assis sur un piano abîmé ressemble à un BB Brunes. Sauf que ce musicien là, c’est Tigran Hamasyan. Et je compte bien le découvrir en formule solo, demain, au Centre culturel de Huy, accompagnée de mon amie d’enfance. Cela pourrait ressembler à un complot l’incitant à recommencer à jouer du piano puisque son amoureux vient de lui offrir un, mais je vous assure que c’est un hasard du calendrier. Et une occasion de se retrouver : depuis qu’elle a emménagé dans mon ancien appartement, à 700 mètres de chez moi, on s’est forcément à peine croisées. Donc, déjà pour ça, je me réjouis.

Pour Tigran Hamasyan… et bien comme je n’ai (pas encore) grand chose de personnel à vous écrire au sujet de ce joli garçon, je vous copie-colle un texte utilisé pour la promo de ce concert (et oui, en procédant de la sorte, je participe sans scrupule à l’appauvrissement de la diversité des contenus sur internet, c’est comme ça, nous sommes lundi, que voulez-vous).

« Les influences musicales de Tigran Hamasyan, Arménien de naissance et Américain d’adoption, sont multiples, de Deep Purple à Led Zeppelin, en passant par les Beatles et les maîtres du bop. Une curiosité sans limite qui le conduit à un grand éclectisme musical et une richesse mélodique étonnante. C’est en solo qu’il vient défendre son 4e album, A Fable (Victoire du Jazz – meilleur album international en septembre dernier). Treize histoires qui n’en font qu’une où il a puisé cette fois dans le répertoire traditionnel arménien, les grands standards du XXe siècle et les musiques de film. Sûrement un titre prémonitoire : de fable, il deviendra légende. »

Ca s’annonce pas mal, hein ? Si ça vous dit, il reste des places même pas chères (15 euros) pour le seul concert belge (donc) (et a priori en entier) de Tigran Hamasyan cette saison.

Centre culturel de l’Arrondissement de Huy – Avenue Delchambre, 7a – 085 21 12 06

Publicités

4 réflexions sur “Lalalove you ?

      • Beaucoup de bien ! ;-) Sérieusement, ça nous a beaucoup plu. Perso, son côté virtuose-déglingo-intense-rigolo, je trouve ça terrible !
        Sans transition, je n’ai pas oublié le poster, ms, pr le moment, je cours, je cours…

  1. Virtuose-déglingo-intense-rigolo : voilà qui est parfaitement résumé ! Je crois qu’on pourrait aussi oser « phénomène » dans ce genre de cas.
    (L’affiche t’attend toujours sagement dans mon casier. Tout va bien.)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s