Home

J’arrive à la fin du Bel-Ami de Maupassant, dont la lecture a parsemé mes congés. C’est donc fort à propos que mon beau-frère (encore lui), m’a envoyé un courriel comprenant un lien et un court message : «Leçons de dandysme illustrées in Gallica… De bonnes illustrations bloguesques en somme ! » De fait.

Je me régale en tout cas des deux numéros de Monsieur présents dans cette bibliothèque numérique. Le titre complet de ce périodique édité en France entre 1920 et 1929 est : « Revue des élégances, des bonnes manières et de tout ce qui intéresse Monsieur ». On y retrouve des sujets sur la mode et « l’art de vivre » au masculin, l’automobile, la chasse, le vin, les voyages… Il s’adresse donc à l’homme du monde mais récuse les accusations de snobisme en affichant à partir du numéro 14 en dernière de couverture « Monsieur n’est pas le Magazine des Snobs, c’est la Revue des hommes élégants.»

Selon certaines sources, Monsieur serait le premier magazine masculin du monde… Il fut en tout cas une des premières références du genre. De nombreux journalistes, dandys célèbres, hommes de lettres et illustrateurs réputés ont collaboré à cette revue.

L’article repris ici est signé par Pierre de Trévières*. Je trouve les illustrations ravissantes. Et si vous n’avez pas le courage de le lire dans son entièreté, permettez-moi de choisir cet extrait : « Cette courte monographie du mouchoir laisse irrésolu un gros débat. Le joli mouchoir dentelle, batiste ou soie, comment le porter, où le placer ? Une redoutable incertitude obscurcit encore ce point de droit vestimentaire. » Re-dou-ta-ble.

* Ce dernier est l’auteur de l’ouvrage Le Roman d’un chasseur d’Afrique, publié en 1914. Dans le roman écrit par Maupassant en 1885, le titre du premier article de Georges « Bel-Ami » Duroy pour La Vie Française est Les Mémoires d’un chasseur d’Afrique. Trop beau pour être une coïncidence. Cela dit, si quelqu’un veut stalker Pierre de Trévières à ma place…

Publicités

Une réflexion sur “« Un rhume de cerveau n’a jamais constitué une action d’éclat. »

  1. Étrange coïncidence … Hercule Poirot devait certainement y être abonné … c’était le summertime ce weekend et je trouve que ton article va assez bien avec l’idée que je m’en fais ! =^^=

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s