Home

« Je parlais parfois de cet étonnement, mais comme personne ne semblait le partager, ni même le comprendre (la vie est ainsi faite à coups de petites solitudes), je l’oubliai. »

La chambre claire, Note sur la photographie.

(A défaut de théâtre, à défaut d’équilibre cosmique, à défaut de panache, à défaut de retour sur investissement personnel, à défaut… vous aurez droit à un extrait de Cahiers ce soir. Faute de grive, on allume des bougies dans le salon et on lit du Roland Barthes.)

Publicités

3 réflexions sur “Note sur la vie.

  1. C’est en se tenant assez longtemps à la surface irisée que nous comprendrons le prix de la profondeur, in Gaston Bachelard, l’Eau et les rêves.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s