Home

Un soir, au boulot, nous avons accueilli une conférence sur Niki de Saint Phalle et Evelyne Axell. Nous étions à peine une vingtaine dans la petite salle. Les images du powerpoint se succédaient, bousculant la pénombre de leurs couleurs et de leur luminosité changeantes. A la fin de l’exposé de la jeune conférencière, deux ou trois personnes ont osé une question sous les néons rallumés. Un homme, ensuite, a timidement demandé à prendre la parole. Il voulait, simplement, se présenter et remercier. Il s’appelait Philippe Antoine, fils unique de l’artiste belge décédée dans un accident de voiture à 37 ans.

C’était il y a plusieurs années, mais j’ai repensé à cet épisode ce matin… Je ne sais plus si on nous avait présenté cet autoportrait d’Evelyne Axell ce soir là. J’en aime l’attitude, le tracé des formes. Le choix des attributs qu’elle met en avant aussi – ses cheveux, ses lunettes, ses seins – en les assumant pleinement. J’ai lu que l’artiste voulait donner à ses nus « l’image d’une femme libre, sans complexes, sûre d’elle-même et de sa féminité : une conscience d’être qui va de soi ». Il me semble retrouver quelque chose comme cela ici.

En tant que photographe approximative, je suis mal à l’aise avec les portraits, aussi avec les miens. Je me suis forcée un peu : j’avais envie d’oser ce parallèle pour le SummerTime. A côté de celui d’Evelyne Axell, je n’ai pu assumer qu’un auto-portrait peu sérieux.

J’y montre peu mes cheveux ; on n’y voit ni mes lunettes, ni mes seins.

Publicités

12 réflexions sur “Les attributs.

  1. Peut-être que « peu sérieux » est justement un élément essentiel dans ton auto-portrait? (sans jugement aucun, j’aime les gens qui savent être peu sérieux).

    J’aime vraiment beaucoup la féminité complètement assumée dans l’auto-portrait d’Evelyne Axell. Ca ne va pas du tout de soi mais ça a l’air tellement évident pour elle.

  2. une poitrine qui ressemble à ses lunettes…je le trouve à la fois osé et mélancolique cet auto-portrait.

    quant au tien, il est à la fois drôle, mais aussi terriblement caricatural d’un personnage qui a fait tant de mal.

    • Tant mieux si mon auto-portrait vous paraît drôle. Je ne voulais en tout cas caricaturer personne – si ce n’est moi. Si j’avais une moustache, elle ressemblerait certainement à un noeud de soie !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s